Historique

1977 : Année de création de l’Association

« Pour permettre la prise en charge de tous les secteurs de l’action sociale à Belfort, et du 3ème âge en particulier, il est nécessaire de disposer d’un outil de travail adéquat et opérationnel en remplaçant le bureau d’Aides Sociales, dont le personnel est trop peu nombreux pour remplir correctement son rôle, par un CCAS chargé de coordonner, d’animer, de susciter et de gérer toutes les actions sociales au niveau local. A l’intérieur du CCAS, il sera constitué un secteur plus spécialement chargé des personnes âgées qui pourrait s’appeler « Office municipal d’information et d’aide aux personnes âgées » ou « S.V.P. Personnes âgées ». Ce secteur (ainsi que le CCAS) sera implanté au centre-ville, Place Corbis dans l’immeuble anciennement Garage METTEY. » M. Lucien Couqueberg, Adjoint au Maire chargé des Affaires Sociales – 1977

Avril 1977 :

  • 1ère commission extra-municipale « 3ème âge » (avec rôle consultatif auprès du Conseil Municipal) présidée par le Dr. Lucien Couqueberg, Adjoint au Maire chargé des Affaires Sociales
  • Constat : Insuffisance voire absence d’équipements destinés au 3ème âge
  • Réflexion sur : la mise en place d’une fédération des clubs pour mise en commun de matériel, d’animation… mais également sur la création de clubs dans les quartiers qui en sont dépourvus

Juin 1977 :

  • Lors d’une nouvelle commission extra-municipale, le Dr Couqueberg expose un certain nombre de décisions prises, par le Conseil Municipal, en faveur des personnes âgées
  • Décisions concernant la mise à disposition ou l’achat de locaux pour l’installation de clubs du 3ème âge
  • Décision de créer un Office Municipal des Personnes Âgées de Belfort sous la forme d’une association loi 1901

Novembre 1977 :

  • Naissance de l’OPAB (Office des Personnes Agées de Belfort)
  • Président : M. Alphone BOCKSTAL

Lors de ses premières années, l’OPAB : apporte un soutien aux clubs (attribution de subventions, réunions d’information, sorties…) et représente la continuité de la commission extra-municipale (discussions, débats sur divers sujets relatifs aux conditions de vie des personnes âgées)

En 1980, l’OPAB devient OPABT suite au regroupement avec le Conseil Général du Territoire de Belfort. Cette année-là, tous les clubs du Département peuvent faire acte de candidature.

En 1984, suite au décès de M. Alphonse BOCKSTAL, c’est M. Louis VADAM qui devient président de l’OPABT jusqu’en 2010. Mme Pierrette PIERREL lui succède jusqu’en 2014. La Présidente actuelle est Mme Michèle GASSER.

Entre 1977 et 2001, l’Office siège au CCAS de la Ville de Belfort. L’ensemble des actions et manifestations sont décentralisées dans les clubs et associations ou encore dans des salles de la ville, faute de place.

En novembre 2001, l’OPABT déménage et s’intègre à la Maison des Aînés (lieu rassemblant les services du Conseil Général, de la Ville de Belfort et son CCAS, de la Confédération de gérontologie, du CODERPA 90 et de l’OPABT, permettant ainsi de répondre au mieux à toutes les demandes des aînés et de leurs familles).

En 2002, l’OPABT. change d’identité et devient l’Office Pour les Aînés de Belfort et du Territoire.

Jusqu’en 2005, et l’arrivée d’un 2e salarié, l’OPABT avait donc pour mission principale de fédérer les clubs et associations de retraités du Département ainsi que d’organiser de grands évènements annuels à leur attention. Puis l’association, au vu des évolutions sociétales, s’est ouverte à tous les retraités (y compris ceux n’adhérant pas à un club) en proposant une adhésion directe à l’Association et une nouvelle offre d’activités, notamment des activités informatiques comme l’initiation, du perfectionnement thématique et une aide personnalisée via le Cyber’Aînés, première activité bénévole, qui a vu le jour en 2008.

En 2008, tous les services de la Maison des Aînés déménagent aux 4 As, seul l’OPABT reste dans les locaux, place de la Commune, lui permettant enfin de développer une nouvelle offre d’activités.

En 2012, l’Association entame une réflexion de fond sur ses valeurs, sa philosophie, ses missions, son offre d’activités, etc. De nombreuses journées de travail, animées par un consultant extérieur, sont programmées. Elles réunissent des membres du Bureau, des adhérents (individuels ou de clubs de retraités) ainsi que les salariées. Des enquêtes sont réalisées auprès des adhérents à partir desquelles un certain nombre de décisions stratégiques sont prises et mises en œuvre.

Depuis, les retraités sont plus que jamais conviés à (re)prendre la parole et à s’impliquer d’avantage, avec l’aide des professionnelles présentes, dans LEUR association, tant au niveau des instances statutaires qu’au niveau des activités d’animation.

C’est ainsi qu’en 2013 :

  • les retraités réinvestissent le Conseil d’Administration ou encore le Bureau, instance inactive depuis de nombreuses années ;
  • des adhérents se proposent spontanément d’animer des activités au sein de l’Association.

Le dernier trimestre 2014 a été plus particulièrement consacré au recueil des attentes des adhérents à travers la diffusion d’un questionnaire. L’analyse des réponses aura permis la mise en place, au cours du premier trimestre 2015, de nouvelles activités gérées et animées par des adhérents de l’Association.